Gilles ROUCAUTE
12 février 2015
Henry DUFFOUR
3 octobre 2016
Show all

»Boris Vian disait, en substance, que ce qui compte, ce n’est pas de faire mais de faire autrement. Tel est bien le cas de Guénaël Louër. Ce jeune homme a une écriture décapante et décalée, à l’impertinence hautement tonique, à consommer sans modération. Le grain de folie qui rend son style totalement identifiable me fait penser à ces grains de beauté qui font d’un visage quelque chose d’unique. C’est sans artifice, mais mijoté avec art , ça grince agréablement. C’est du sucré-salé de première bourre. Âmes sensées, degondez-vous, déguindez-vous, âmes sensibles, blindez-vous. Et régalez-vous de ces couplets du fils de Marie Shelley et Boby Lapointe : Guénaël Louër.»

Claude LEMESLE (AUTEUR, Président d'honneur de la Sacem)